articles divers

A propos de domination-soumission

 

Être l’objet du désir de l’Autre, adhérer à ses fantasmes, lui permettre de les jouer à deux ou à plusieurs dans le respect le plus complet, avec une confiance absolue.

Au moindre doute, au moindre frémissement, le jeu s’arrêtera.

Les safe-word sont rarement nécessaires devant l’attention du dominant à être respectueux, à aider l’épanouissement du partenaire.

Être dominant, prendre le contrôle, mettre en jeu ses désirs, s’ils sont partagés par l’autre. Le dominant doit connaître les sensations qu’il crée, bien maîtriser ses gestes, sentir le petit trop et ralentir, ou au contraire appuyer, accélérer ; sentir la demande plutôt que l’entendre.

Le dominé, par ses gémissements, ses attitudes, s’exprime avec des « encore », « plus vite », « plus fort »…

Qui est le maître du jeu ? A-t-on besoin de connaître la réponse.

Jouer, s’abandonner ou se maîtriser, c’est la connexion entre adultes consentants.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s