Histoires coquines 2 piments

Massage cachemirien

img_8738

Je vous plante le décor : petite lumière douce, des bougies, musique sensuelle. Épuisé ce beau spécimen, donc prêt à se laisser dorloter, masser avec l’huile, allongé sur le ventre, tout en douceur, il s’abandonne… Oh ! Quel plaisir de palper cette peau douce, aimée, tonique, tendue qui demande une certaine vitesse, une certaine pression, mais tout en volupté, parfois les doigts qui effleurent son sexe adoré, ses couilles glissantes, son anus huilé… Détendu, appréciant mes mains qui le flattent des orteils au cou, sentir son élasticité, ses trapèzes qui réclament une attention plus soutenue, au rythme doux de la musique… J’apprécie son sourire, ses yeux clos, son abandon.


Je me sens déesse pour éveiller ce corps magnifique à la douceur, à la présence de chaque atome de cette peau musclée, tous les contours de ce dos, ces fesses…

Moi, huilée et nue, glissant sur les vagues de son corps, frottant mon sexe et mes seins, de ses pieds à sa bouche… Humm ! Le temps s’étire sans contrainte…

Son corps sur le dos me permet d’aborder ses pectoraux, son beau cou et de glisser infailliblement vers cette tension avec une envie irrésistible de lécher ce gland qui vibre de plaisir et ces bourses douces sous mes flatteries… Retourner à ses pieds, les cajoler, puis retour en glissade jusqu’au mât de cocagne, ma bouche prête à le prendre…

Ses mains, n’y tenant plus, me flattent. Si je savais ronronner comme les chats, j’aurais un timbre rauque et si j’étais un loup, je hurlerais.

Tout en glissant, nos sexes s’emboîtent par des mouvements envoûtants sans heurt, au rythme de l’huile… Jouissance, lenteur, plaisir.

Sur son ventre, sur mon dos cambré en lui tendant mon sexe et mon anus… Quel délice de le laisser naviguer dans cette zone agréable, douce et serrée, que je serre encore plus, je le sens, je l’entends, il apprécie en ondulant… Demande nécessaire pour qu’il vienne sinon il dure, dure, combien d’orgasmes ? C’est indécent de le dire.

Mon corps, flatté par son sourire, son regard, ses mains qui contournent mes hanches, apprécient mes courbes, mes failles, mes profondeurs. Ses mains expertes cherchent mes points sensibles, quel délice ! Douceur et jouissance.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s