histoires coquines 3 piments

Oser dire

  • img_8746« Oser dire ».

J’ai osé le faire, oserais-je le dire ? Petit rendez-vous un peu court où l’adrénaline va pulser. Les sextos servent à faire monter dans les tours, peut-être même la Tour de Pise !

J’ai vraiment un grand doute quand j’entends la porte de l’appartement s’ouvrir et ses vêtements tomber à terre…

Il ne lui reste que la porte de la chambre à pousser. Plus le temps de se rétracter. Ouf, respiration pour calmer mes peurs… Eh oui, les sextos l’ont chauffé aussi… Qu’ai-je dit ? Ah oui :

 

Monsieur,

Peut-être que vos instructions ne seront pas respectées et que vous serez obligé de déchirer mes vêtements ?

  • Peut-être vous attendez-vous à me voir attachée au lit en étoile de mer, ou en levrette ou avec les jambes écartées ? Et votre premier regard sera pour cette chatte offerte et désirable…
  • Peut-être serez-vous obligé de me chercher dans l’appartement, car je serais cachée et ça va vous énerver ?
  • Peut-être je serais en soubrette, fesses à l’air en vous accueillant avec un repas ?
  • Peut-être serais-je par terre entièrement nue à vous attendre avec un collier et une laisse ?
  • Peut-être que la valise de « jouets » sera en évidence ou peut-être pas ?
  • Peut-être serais-je exactement, selon vos instructions, en guêpière, bas, bottes à talons vertigineux, ras de cou ?
  • Et peut-être avec les menottes, un masque, un bâillon, attachée à un fauteuil ?

 

Monsieur le dominant, n’aimant pas les surprises… Tout peut se décliner à l’infini.

Votre coquine et dévouée…

 

Là, je regrette la position de l’étoile de mer moins exposée. La porte s’ouvre. Je ne peux pas le voir avec mon bandeau. Certaines secondes durent une éternité. Le cerveau me crie de ne pas bouger.

J’ose maintenir la position dans le fauteuil et oui, assise, jambes écartées, sexe offert ou ouvert, enfin c’est pareil… Vulnérable et excitante, les mains attachées, mon corps est hyper réactif, mes sens en alerte rouge… Quelle réaction va-t-il avoir ? Il ne fait aucun bruit… Le premier contact m’a fait sursauter et ronronner : sa bouche explorant mon intimité exposée, ses caresses fermes, exigeantes, parfaites… Mes mains attachées grincent de ne pas le toucher. Tout est intense ! Aucune parole… Ma bouche reçoit son dard dressé avec des roulements de hanches ; puis nouvelle position : levrette et le niveau sonore qui évolue avec le rythme puissant de ses mouvements de bassin auxquels je réponds entre mes orgasmes qui me déconnectent… « Jouis encore », résonne dans mon oreille. « Oui »…  J’entends sa respiration s’accélérer…

Jouissances différentes en sodomie avec en plus le gode vibrant dans le vagin et la sensation d’être à trois. Intenses perceptions sans les yeux, intenses les retrouvailles de nos regards, essoufflés et joyeux, repos bien mérité, enlacés l’un dans l’autre.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s